Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 mai 2011 5 13 /05 /mai /2011 12:56

Saviez-vous que l’insertion et l’accompagnement à l’emploi ont ses entreprises cotées en bourse? NON! Pourtant ses titres et actions explosent! Spéculez! Lisez cet article du début jusqu’à la fin ; explications...

 

"Lorsque l'artiste préfère humainement au dit art contemporain son contemporain! C'est le slogan de campagne de la Biennale BAC Out online 2011 contre la biennale officielle de Lyon 2011 avec ses 6 millions et demi d'euros de budget dont 600.000€ de Com pour si peu d'artistes exposés et concernés. La BAC OUT s'inscrit dans les Luttes numériques contre la fracture numérique de l'art dit contemporain et ses institutions culturelles et muséales françaises face aux sombres et scandaleuses réalités sociales, culturelles ou artistiques cachées au public de la création contemporaine française et des conditions de vie de ses artistes auteurs créateurs contemporains. Le mensonge et l'hypocrisie des élus et des responsables des institutions grâce à une dissimulation d'information permanente par la négation de l'existence d'une exclusion artistique en France sans précédent deviennent insupportables et cruels, une véritable torture psychologique et sociale pour les artistes qui les vivent et les subissent. L'énormité des budgets institutionnels déployés et les méthodes de marketing utilisées pour tromper, berner et domestiquer le public nous rappellent les mécanismes du négationnisme. L'art ne pousse pas sur le fumier il est bien le fruit d'une expérience esthétique à visage humain. Derrière le mur d'argent de cette biennale on cache une malnutrition de la vivacité artistique en France pour voiler l'existence de trésors de l'expérience esthétique. Ces sales méthodes de gouvernance et de propagande font la lie de l'intolérable. Des stratégies publiques pour rejeter en périphérie de la culture par une instrumentalisation et un façonnage de la perception de l'artiste comme le vecteur potentiel et chronique à de bidonvilles de l'art. L'art dégénéré est bien de nouveau présent dans notre société mais pas énoncé, il est substitué à une norme; une intériorisation censitaire, un seuil initiatique minima de servitude volontaire qui confère le droit à l'artiste à l'éligibilité institutionnelle. Petite note : le suffrage censitaire c'est le droit de vote qui n'est donné qu'aux riches! Aujourd'hui c'est le pouvoir censitaire, un droit de décision qui n'est donné qu'aux riches actionnaires avec ses sbires, une droite qui veut nous faire croire qu'à la gauche de la droite il y a toujours que la droite ou l'extrême droite! Avec le néolibéralisme globaliste que nous subissons, le pouvoir censitaire c'est substitué au droit de vote et la culture suit sur les mêmes rails! 

 

Après l’art dégénéré sous l’Allemagne nazi, voici les artistes dégénérés, version plus contemporaine et moderne de la coercition, l’asservissement ou la violence brutale de l’administration culturelle à la française. La BAC OUT, BAC ou biennale d’art contemporain Out relance son blog contre la tenue de la biennale d’art contemporain officielle de Lyon en septembre 2011.

 

La biennale de Lyon Out ou BAC OUT demande l’ouverture des comptes de la biennale officielle de Lyon 2009 car il subsiste à nos yeux des doutes sur l’énormité de son budget pour si peu d’artistes concernés et exposés… Au nom de la transparence de la gestion de l’argent public pour cette biennale officielle d’art contemporain de Lyon et à la vue de son énorme budget de 6 millions et demi d’euros dont six cents mille euros pour sa communication ou sa propagande.

 

La BAC OUT demande aux élus du conseil municipal de Lyon, aux conseillers généraux du Rhône et aux conseillers régionaux Rhône Alpes d’exiger la publication des comptes de la biennale 2009. Au grand nombre de cancéreux de la société française : artistes plasticiens contemporains au RSA, puisque nous sommes le cancer de la société française comme l’a souligné un des ministres de Sarkozy, nous voulons voir et étudier ces comptes jusqu’à la moindre note de frais et des modalités de l’utilisation de tout cet argent public. Je rappelle que s’il y a en France un si grand nombre d’artistes contemporains vivant dans l’exclusion c’est tout simplement parce que les élus des grandes formations politiques de droite comme de gauche refusent de nous payer nos droits de monstration ou d'exposition comme le prévoit la loi.

 

Nous sommes la seule catégorie d’artistes contemporains avec les poètes à ne pas être payés alors que tous les autres touchent des cachets et les intermittences du spectacle lorsqu’ils réunissent les heures (pas évident non plus !). A quoi sert réellement cette biennale d’art contemporain de Lyon sinon de faire du prosélytisme électoral pour son maire et du prosélytisme pour son directeur artistique lui-même directeur du musée d’art contemporain de Lyon. Artistes nous savons que les musées d’art contemporain poussent comme des champignons en France alors qu’il y a de plus en plus d’artistes dans l’exclusion et qui se résument selon la droite UMP et l'aile droite du parti socialiste PS à n’être que le cancer de la société française.

 

Une situation scandaleuse! La France a le record mondial de musées et centres d’art, d'administrations culturelles au m² de tous les pays industriels mais aussi le triste record mondial d’artistes dans l’exclusion même face aux nouveaux pays émergents. Nous remarquons que la gestion de la maison des artistes (asso pour la gestion de la sécurité sociale pour les artistes plasticiens) est aussi opaque que toutes les institutions d’art contemporain en France et que nous n’avons pas de statistiques publiques sur les réalités économiques et sociales des artistes plasticiens (peintres, sculpteurs, performer, installateurs, vidéastes, arts numériques, plasticiens...), sur leur véritable pouvoir d’achat, subventions réelles et non les ragots de comptoir, revenus, logements, ateliers, expositions, etc.

 

Ces individus auteurs créateurs parias cancer de la société sont à nos yeux le résultat et les conséquences d’une stratégie politique froidement programmée par une petite minorité qui vivent largement au crochet des exclus. Vous ne trouverez nulle part le nombre d’emplois créés dans cette institution englobant tout l’art contemporain (ministères, musées, centres d’art, biennales, Frac, Fnac, Cnap, Drac, conseillers aux villes, départements ou aux régions, associations d’art contemporain nébuleuses d’élus ou de partis politiques, etc) alors que les artistes en sont évincés. Vous ne trouverez nulle part le montant des salaires de leurs dirigeants comme vous ne trouverez nulle part la liste des membres des différentes commissions qui siègent à la pérennité de cette même institution, le renouvellement de ses cadres et qui possèdent le droit de vie ou de mort sur la création contemporaine en France et sur ses auteurs créateurs.

 

Nous artistes au RSA cancers de la société française exigeons la transparence de la mauvaise gestion de cet art dit contemporain qui flingue les émergences artistiques qui leurs échappent et envoie des dizaines de milliers d’artistes talentueux dans les bas fonds de la misère.

 

Nous remarquons, de plus, que certains dirigeants dans son noyau dur (depuis les années 80), dans cette petite caste de cette institution dit d’art contemporain font de fulgurantes ascensions professionnelles en France comme à l’étranger.

 

Nous savons que tous les artistes français dits internationaux ne valent pas grand-chose (leurs cotes) sur le marché international de l’art contemporain ce qui n’est pas le cas de cette oligarchie de conservateurs et commissaires d’exposition français souvent en plus (cumulards d'emploi) conseillers pour riches et gros collectionneurs d’art contemporain.

 

Nous savons qu’une certaine corruption dénoncée par les artistes eux-mêmes existe dans le marché international d’art contemporain et qu’en France il n’y a jamais eu d’enquête sur les fuites fiscales dans les paradis fiscaux souscrites ou concédées lors de ventes « bidon » d’oeuvres d’art contemporaines organisées par des conseillers financiers déguisés en pseudo-galeries d’art contemporain véritables sous-agences bancaires de places financières offshores.

 

Nous sommes aussi étonnés d’assister à de fulgurantes promotions de certains membres de cette petite caste française de dirigeants de l’art dit contemporain dans des institutions étrangères d’art contemporain résidant ou établi dans des places reconnues comme être des paradis fiscaux. Tiens donc! Une carence politique culturelle française efficace pour que les artistes français exposent à l'étranger mais pas pour ceux qui ont la main mise sur ces réseaux! Étrange, étrange... En cherchant par mots clés vous trouverez les infos sur internet.

 

Les artistes au RSA cancers de la société française qui ne trouvent même plus d’espaces pour exposer leurs œuvres et pouvoir prétendre à un minimum de revenu se retrouvent dans des filières d’insertion imposées par ce pouvoir politique français qui leurs confisque tout lieu d’exposition. Les artistes au RSA cancers de la société française subissent des tests psychologiques dans le cadre d’une réinsertion obligatoire et sont suivis par des professionnels de l’insertion qui leur proposent et les obligent s’ils ne veulent pas perdre leur RSA de changer de métier car ils ne vivent pas de leur art et sont donc de fait de mauvais artistes. Ces tests psychologiques écris constituent des fichiers dont on ne nous garantit pas le caractère privé et se sont des tests humiliants, avilissants, vexatoires, déshonorants, abjects pour des artistes confirmés parfois depuis plusieurs décennies plongés aujourd’hui dans l’exclusion.

 

Nous remarquons que ces entreprises professionnelles de l’insertion et de la formation qui vivent des largesses du FSE, fonds social Européen, certainement de l’argent public des conseils généraux, des conseils régionaux et peut-être aussi de l’Unedic, se vantent d’être cotées en bourse et voir leurs titres ou actions explosés sur ce marché spéculatif (la bourse) grâce à un chiffre d’affaire en forte croissance.

 

Les gros actionnaires spéculent même en bourse sur l’accompagnement de ces demandeurs d’emplois en difficulté, ces fameux cancéreux voir crasseux à leurs yeux de la société française. En cherchant par mots clés vous trouverez l’info sur internet.

 

Alors couper les vivre à ces crasseux de la société permettrait peut-être d’ouvrir de futurs camps de concentration privatisés car il va bien falloir placer ce futur bétail humain sans aucune ressource quelque part et n’ayant plus le droit de vivre à défaut dans des cabanes de fortune, yourtes ou caravanes, habitat précaire (loi Loi Loppsi 2 de Sarkozy) afin de proposer peut-être aux gros actionnaires de nouveaux débouchés spéculatifs et une nouvelle bulle financière.

 

biennale Lyon 

la biennale de lyon

voir sur le POST : http://www.lepost.fr/article/2011/05/12/2492807_artistes-au-rsa-cancer-de-la-societe-les-crasseux-de-la-culture-francaise.html

voir sur BELLACIAO : http://bellaciao.org/fr/spip.php?article117014


Partager cet article

Repost 0
Published by biennale lyon - dans biennale de Lyon
commenter cet article

commentaires

lien de toutes les manifestations dans le monde 01/06/2011 18:10


c'est impressionnant! liens de toutes les manifestations à travers le monde: Réelle démocratie Maintenant/ Peoples of Europe, wake up! all events worldwide, the map of world events
http://www.thetechnoant.info/campmap/


Présentation Biennale Lyon Out

  • : la biennale de Lyon
  • la biennale de Lyon
  • : La biennale de Lyon d'art contemporain 2017 bac out est une biennale dissidente d'artistes indépendants contestent la politique culturelle affairiste de Gérard Collomb et Thierry Raspail
  • Contact

BIENNALE DE LYON 2011

 ILS NOUS VOLENT NOS DROITS DE PAROLE, NOTRE DROIT D'EXPRESSION CULTURELLE SELON NOS PROPRES PRATIQUES et MODES D'EXPRESSIONS :

  APPARATCHIK
COMMISSAIRE D'EXPOS
CURATEUR
CONSERVATEUR
CRITIQUE
SPECULATEUR
MARCHANDS VEREUX
LES PETITS CHEFS DE
L'ART CONTEMPORAIN 2013

ci-dessous le 1er communiqué de la
BAC OUT 2009
biennale-lyon.pdf biennale-lyon.pdf

LINK BIENNALE IN ENGLISH

Lyon Biennial of Contemporary Art Out  ART AND LYON BIENNALE 2009

PRESSE bIENNALE out /Clik sur le document pour le lire :


notre biennale de Lyon

lyon art biennale

Biennale De Lyon 2011 Et 2009