Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 février 2010 7 21 /02 /février /2010 01:34
BIENAL DE ARTE CONTEMPORANEO O EL MUSEO DE ARTE CONTEMPORANEO HACE LA MOSQUITA MUERTA !!!

j-aime-art-contemporain-copie-1.jpg
Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article
30 janvier 2010 6 30 /01 /janvier /2010 11:09
LA BIENNALE D'ART CONTEMPORAIN OUT N'ACHETE PAS DES ARTICLES DANS LA PRESSE CINQUANTE MILLE EUROS POUR SE COUVRIR D'ÉLOGES CAR NOUS N'AVONS AUCUNE AFFINITÉ AVEC TOUTE FORME DE PROPAGANDE CULTURELLE POUR MAINTENIR UN QUELCONQUE LOBBY PROFESSIONNEL EN VUE DE MAINTENIR SES INTERÊTS PROPRES ET INSTITUTIONNELS. VOUS NE VEREZ AUCUN PARTI POLITIQUE POUR LES ÉLECTIONS RÉGIONALES REMETTRE EN QUESTION CE LOBBYING INSTITUTIONNEL CAR EN FRANCE SUR LE FOND IL Y A UN PROFOND MÉPRIS POUR LES LIBERTÉS INDIVIDUELLES PARTAGÉES PAR TOUTE LA CLASSE POLITIQUE FRANÇAISE. LES PARTIS POLITIQUES EN FRANCE DANS LEUR HISTOIRE ONT TOUJOUR PARTAGÉ UNE HAINE COMMUNE POUR TOUT CE QUI POUVAIT DÉRANGER LEURS CERTITUDES ET LEUR DOGMATISME. UN ARTISTE EST Á LEURS YEUX UN BON ARTISTE COMME TOUT CITOYEN S’IL EST CORVÉABLE ET ENCHAÎNER Á LEUR POUVOIR ET LEURS MAGOUILLES. CETTE SERVITUDE ARTISTIQUE SE RETROUVE AUSSI BIEN DANS LES PARTIS DE DROITE QUE LES PARTIS DE GAUCHE, ORGANISATIONS D’EXTRÊME DROITE QUE DANS LES ORGANISATIONS D’EXTRÊME GAUCHE Y COMPRIS AVEC L’ÉCOLOGIE OU LES VERTS. POUR LES ARTISTES EN ART CONTEMPORAIN EN FRANCE  CHOISIR POUR QUI VOTER AUX ÉLECTIONS RÉGIONALES 2010 EN VUE DE RENOUVELER LES CONSEILS RÉGIONAUX NE RELEVE PAS DE LA DÉMOCRATIE IL N'Y A PAS DE DÉMOCRATIE CULTURELLE ET ARTISTIQUE EN FRANCE MAIS UN PUISSANT LOBBY INSTITUTIONNEL AUX ORDRES DES POUVOIRS POLITIQUES UMP - PS ET DE L'ÉTAT QUI SE MOQUE DES ARTISTES ET SURTOUT DES CITOYENS ET DES ÉLECTEURS.
Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article
16 janvier 2010 6 16 /01 /janvier /2010 13:00
NO KILL ARTIST !

NE TUEZ PAS LES ARTISTES AUTEURS CRÉATEURS ! NON À CETTE CONCEPTION DOGMATIQUE MINIMALISTE ET CORPORATISTE DES POLITIQUES CULTURELLES LIBÉRALES DONT L’OBJET N’EST QUE LA VULGAIRE SOUMISSION DES ARTISTES AUX INTÉRÊTS DE LA FINANCIARISATION DE CE GLOBALISME OU MONDIALISME À LA RECHERCHE DE PROFITS JUTEUX SUR TOUTE LA PLANÈTE Y COMPRIS DANS L’ART CONTEMPORAIN OU LA CRÉATION CONTEMPORAINE.
-

j'aime l art contemporain
Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 09:21
Selon la revue Mag2Lyon (ex Lyon mag) du mois de décembre, La biennale de Lyon aurait versé 50000 euros au journal le monde pour avoir 4 articles élogieux sur la biennale de Lyon 2009 2010 et notamment le jour de son vernissage. Un véritable scandale lorsque l'on sait que cette biennale a couté 6 millions et demi d'euros (une honte dans un pays où les artistes mendient des ateliers, se nourrissent au resto du cœur) et cette biennale officielle de Lyon a consacré 600000 euros uniquement pour sa communication et donc sa propagande alors que les artistes sont dans notre pays à 95% au Rmi Rsa et qu'ils ne trouvent plus d'espaces d'exposition pour montrer leurs œuvres en France. Ces institutions culturelles ou artistiques sont dirigées  par de vrais fachos avec des méthodes qui méritent des enquêtes judicaires! Mépris pour les artistes vivant en France et mépris pour le métier de journaliste. Les dirigeants de ces institutions sont une véritable junte institutionnelle, un lobby qui bave devant la junte chinoise à l'honneur dans cette biennale 2009 avec son commissaire d'exposition chinois, une honte, un scandale. Il est évident que ces institutions ringardes et libérales utilisent l'argent du contribuable pour écraser en France la véritable création contemporaine émanant d'artistes indépendants qui travaillent éloignés de toutes ces magouilles institutionnelles et des escroqueries de la bulle financière du marché international de l'art contemporain. Il est évident que les visiteurs ou le public de ces expositions institutionnelles sont manipulés et grugés par une petite clique de fonctionnaires et d'élus sans vergogne, sans scrupule. Alors pour les élections régionales 2010, les élus vont-ils payer la presse aussi pour avoir des articles élogieux sur leurs propres candidatures électorales ? Nous exigeons de la mairie de la ville de Lyon que les comptes de la biennale officielle de Lyon soient rendus publics car nous sommes curieux de voir les notes de frais de tout ce beau monde, hôtels, restaurants, voyages, salaires, etc.  En tout cas, nous ne voulons plus de ces musée d’art contemporain en France et de cette junte institutionnelle mais des « EDCC » espace de diffusion pour la création contemporaine dirigé par des artistes comme au théâtre ou la danse (un art vivant=un espace d’exposition vivant).  Nous ne voulons plus de commissaires d’exposition qui permettent une opacité totale dans les expositions institutionnelles (musées ou Frac). Cette biennale de Lyon doit être dirigée par les artistes eux-mêmes avec un appel d’offre public aux artistes pour qu’ils soumettent leurs projets, cette biennale doit s’inscrire dans les projets des artistes et non pas aux artistes de s’inscrire dans ces manipulations honteuses, fascistes. Non aux graves dérives de ces fonctionnaires socialos-fachos libéraux

biennale de lyon
Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article
2 janvier 2010 6 02 /01 /janvier /2010 20:19
SOYEZ RICHES TRÈS RICHES EN 2010 SINON VOUS EN PRENDREZ PLEIN VOTRE POMME  VOYEZ LES CONSERVATEURS DE MUSÉE D'ART CONTEMPORAIN OU LES DIRECTEURS DE FRAC RÉGION (fond régional d'art contemporain) ILS FRÉQUENTENT LES HOMMES ET LES FEMMES LES PLUS RICHES DE LA PLANÈTE DANS LA BULLE FINANCIÈRE INTERNATIONALE VÉREUSE DU MARCHÉ DE L'ART CONTEMPORAIN OÙ SEULE LA SPÉCULATION SUR LES ŒUVRES D'ART EST REINE ILS AURONT BIEN QUELQUES EUROS Á VOUS FILER SI VOUS FAITES LA MANCHE DEVANT LES PALACES OU HOTELS DE LUXE QU'ILS FRÉQUENTENT AVEC LES DIRIGEANTS DE NOS INSTITUTIONS ARTISTIQUES ET CULTURELLES FINANCÉES AVEC L'ARGENT DES CONTRIBUABLES

j'aime les artistes pauvres et les SDF 
Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 13:50
FAIRE LE BIEN DES ARTISTES SANS EUX !
NOUS RAPPELLE :
-
" FAIRE LE BIEN DE L’HUMANITÉ SANS ELLE ! "
-

UN SLOGAN LUI BIEN CONNU!
-

PROMOUVOIR L'ART CONTEMPORAIN SANS LES ARTISTES COMME CERTAINS CLUBS,ASSOCIATIONS, CONSEILS INTERNATIONAUX VÉREUX ONT TOUJOURS EU COMME CHEVAL DE BATAILLE DEPUIS LA PREMIERE GUERRE MONDIALE POUR SOUMETTRE LE MONDE AUX LOIS DU LIBÉRALISME SAUVAGE GÉRÉES PAR UN GOUVERNEMENT MONDIAL UNIQUE ET UN NOUVEL ORDRE MONDIAL POUR AFFIRMER UNE PRIMAUTÉ IMPÉRIALISTE ET COMMERCIALE CETTE STRATÉGIE :
FAIRE LE BIEN DE L’HUMANITE SANS ELLE !


-

EN ART CONTEMPORAIN, LA STRATÉGIE EST SIMPLE, SEMER UNE STRATÉGIE CULTURELLE DE LA CONFUSION, UNE POLITIQUE CULTURELLE DANS LA LIGNÉ DE CE POUVOIR GLOBAL (GLOBALISME) OU MONDIAL (MONDIALISME);
UN PEU DE SAUPOUDRAGE ARTISTIQUE UNE DIZAINE D'ARTISTES ACCOMPAGNÉS ET CONTROLÉS PAR CE RÉSEAU MARCHAND INTERNATIONAL VÉREUX ET DU RÉSEAU INSTITUTIONNEL COMPLICE, DES ACTEURS ACCRÉDITÉS PAR CES CLUBS MONDIAUX TRÉS FERMÉS AU POUVOIR SYSTÉMATIQUEMENT CLOS OU OCCULTE NOMMÉS «ORGANISATIONS MAÎTRES DU MONDE » POUR RÉAFFIRMER LEUR STRATÉGIE ET LEUR PROPAGANDE CULTURELLES ULTRALIBÉRALES ET LE TOUT SI POSSIBLE AU FRAIS DE CEUX QU'ILS PLUMENT, C'EST A DIRE NOUS, LE PEUPLE OU LE CONTRIBUABLE !!!


-


POUR LES ORGANISATIONS MAÎTRES DU MONDE VOIR SUR INTERNET : GROUPE BILDERBERG, TRILATÉRAL COMMISSION, CLUB DE ROME, CFR, ETC...

-

MONSIEUR SARKOZY PORTENT EN POLITIQUE COMME MONSIEUR STRAUSS KAHN CETTE VOLONTÉ PARTAGÉE DE GOUVERNEMENT UNIQUE MONDIAL ET DE NOUVEL ORDRE MONDIAL ET ILS SONT TRÉS FRIANDS DE CE GENRE D'ORGANISATIONS SOI-DISANT SECRÈTES CAR ELLES SONT SECRÈTES QUE POUR LA PRESSE ÉCRITE FRANÇAISE DONT LES DIRECTEURS DE RÉDACTIONS OU GRANDS JOURNALISTES PARTICIPENT PAR EXEMPLE AUX RÉUNIONS DU GROUPE BILDERBERG QUI DEMANDE Á SES HOTES DE GARDER SECRET LE CONTENU DE TOUTES CES RÉUNIONS ! IDEM POUR LES BANQUIERS, INDUSTRIELS, MINISTRES, DIRIGEANTS OU MEMBRES INFLUENTS DE L'UMP OU DU PARTI SOCIALISTE.

biennale art contemporain out de Lyon
Repost 0
Published by organisations maitre du monde - dans biennale de Lyon
commenter cet article
3 décembre 2009 4 03 /12 /décembre /2009 10:25
copie du message envoyé à Ben Lewis le 3 décembre 2009:

bonjour Ben Lewis,

Est-ce que c'est sur votre demande que les deux rediffusions prévues en décembre de votre génial documentaire "l'art s'explose" a été déprogrammé sur la chaine de télévision française Arte ? Est-ce que c'est sur votre demande que le public français ne peut plus voir votre documentaire en ligne (online) sur le blog de la chaine de télévision française Arte? La dernière fois où j'ai été voir sur le blog d'Arte votre documentaire, il y avait environ 10000 vues. Votre documentaire intéresse beaucoup les français et plus personne ne peut le voir. Si c'est la cas, nous pensons qu'il y a eu une censure en France car votre documentaire dérange les hommes politiques et les institutions culturelles même si en France nous sommes habitués de cette censure systématique dans les médias ou la presse! Amicalement, lili-oto

Je rajoute sur ce blog ces petites remarques :

il est évident que les dirigeants des institutions françaises et les élus comme la présidente Ségolène Royale du conseil régional Poitou-Charentes et ex présidente du Frac de la région Poitou Charente (Frac = fond régional d'art contemporain) ou Madame Françoise Cartron vice présidente du Conseil régional d'Aquitaine à la culture et ex présidente du Frac de la région Aquitaine ont des comptes à rendre sur l'opacité de la gestion de ces Frac comme d'autres élus avec d'autres frac en région qui ont présidé ces associations d’utilité publique ou tout simplement siégé dans les commissions d'achat d'œuvres d'art contemporain. Le documentaire de Ben Lewis explique les ventes aux enchères internationales truquées avec des pratiques de prix de ventes totalement gonflés avec des ententes illicites entre les acteurs du marché international de l'art contemporain, agents, marchands, galeristes, parfois artistes et salles de vente aux enchères, alors que les artistes américains sont les plus représentés dans nos collections publiques. Les artistes français dénoncent depuis longtemps cette opacité de gestion dans l'art contemporain et pour les 9/10eme d'entre eux l'impossibilité d'exposer en France alors que notre pays est championne du monde d'institutions artistiques et culturelles en art contemporain, Frac, Drac, Cnap, musée d’art contemporain, centre d’art(…). Nous nous posons donc des questions entre ce marché international de l'art truqué et cette omniprésence de l'art américain dans nos collections publiques et cette même omniprésence américaine dans les expositions institutionnelles alors que 9 artistes sur 10 vivant en France ont été exclus de ces espaces d'exposition et ils n'ont depuis 25 ans nulle part où exposer. Nous nous demandons si tout simplement le pays et le contribuable français n'ont pas été volé ou escroqué par des achats d'œuvres surévaluées artificiellement avec des délits d'initiés notoires. Par exemple pourquoi l'exposition de Jeff Koons au château de Versailles alors que la bulle financière internationale de l'art contemporain venait d'exploser ?  Pour maintenir sa cote grâce à une exposition internationale au frais du contribuable français ou pour l'amour de cet art contemporain américain si cher à cet ancien ministre de la culture de Monsieur Chirac ? Nous sommes en droit, nous artistes et contribuables français d’ouvrir ce débat et d’avoir des réponses à nos justes questions ! Quand au si grand nombre d’artistes vivant en France exclus d’exposition publique ce qui est de notoriété internationale depuis plus de 20 ans mais jamais dénoncé dans la presse française hors quelques revues d’art contemporain, cette exclusion est-elle liée à toutes ces arnaques, magouilles, escroqueries dans cette bulle financière spéculative internationale de l’art contemporain en quête permanente de profits juteux, véreux voir mafieux ? Qui tire réellement les ficelles de l’art contemporain en France ? Qui est réellement ce lobby institutionnel soutenu par les élus français avec des dirigeants d’institutions inamovibles car ce sont toujours les mêmes au commande de la destinée de la création dans le dit art contemporain quelque soit la majorité politique qui gagne les élections ?  Pire, on a vu dans la grave crise en 2007 qui a traversée le frac Aquitaine, cette caste inamovible de fonctionnaire de l’art représentant ce lobby qui est venue à Bordeaux et avec Madame Françoise Cartron nommer les « fenêtres closes » la nouvelle directrice du frac Aquitaine alors que les artistes d’Aquitaine voulaient un débat sur la mission du frac Aquitaine et ils avaient en plus de nouvelles propositions de gestion pour cette association. Pourquoi n’y-a-t-il pas en France de démocratie culturelle dans cette gestion de l’art contemporain et donc de notre création contemporaine malgré les textes des conventions internationales que la France a signées et qui donnent obligation aux pays concernés que les artistes soient associées à la gestion institutionnelle de la culture, la création et de l’art contemporain ? Pourquoi sommes-nous exclus, est-ce en raison de toutes ces escroqueries internationales où les artistes vivant en France non conciliant ont été systématiquement écartés ? Cette opacité de gestion n’est-elle pas liée directement à ce marché de l’art truqué et ces escroqueries où tout a été fait pour écarter les artistes trop regardant, trop curieux, où comme je l’explique des artistes de gauche on été écarté par la gauche elle-même depuis 25 ans car il est évident que ces artistes de gauche auraient dénoncé publiquement ces pratiques illicites, ces pratiques de voyous liées directement à des pratiques politiques libérales et ultra libérales et qui explique en plus ce voile et cette opacité qui cache les véritables enjeux de ces institutions culturelles ou artistiques françaises? La presse va-t-elle en France soulever ce débat pour les élections régionales, il ne me semble pas que ce soit le problème de l’immigration qui aurait semble-t-il volé ou escroqué les caisses de l’état où les caisses des conseils régionaux aves des prix d’œuvres d’art maquillées, falsifiées, trichées, dénaturées ! Peut-être qu’une enquête judiciaire pourrait nous éclairer car si on acceptait de rendre publique l’historique des listes depuis 25 ans des membres des commissions d’achats dans les diverses institutions ou associations d’utilité publiques, ceci nous permettrai à nous artistes d’y voir plus clair. Mais peut-être que vérité et démocratie en France ne relèvent plus aussi bien à gauche qu’à droite d’une réalité française mais d’un simple leurre, peut-être que le débat sur l’identité nationale est là pour tourner la page définitivement sur ces deux concepts politiques qui emmerdent sérieusement la classe politique française aujourd’hui dans son ensemble!

Positivons et parlons donc argent !

Parlons d'un autre documentaire « the gates, central park, new York » qui ne manque pas d’intérêt… Je n’ai rien contre le travail artistique de l’artiste américain Christo ou plutôt du couple des Christo ; Christo et Jeanne-Claude (Jeanne-Claude Denat de Guillebon) mais !


Le documentaire montre l’approche des Christo avec les instances municipales de New York pour mener à bien leur projet d’exposition éphémère « the gates, central park, new York » à Central Park, une exposition temporaire d’une durée de deux semaines évaluée à 4 ou 5 millions de dollars. Les Christo demandent des autorisations nécessaires sachant qu’ils trouvent eux-mêmes l’argent de cette réalisation comme ils l’ont fait avec d’autres réalisations à travers le monde, donc rien ne coûte au contribuable et dans ce projet donc rien au contribuable newyorkais.


Après plusieurs rencontres s’organisent un point presse face à des journalistes pour présenter ce projet…


Question d’un journaliste : « Combien ça va coûter ?»
Réponse de Jeanne-Claude : « c’est comme élever un enfant ça coûtera ce que ça coûtera ! »
Le journaliste : « Avez-vous une estimation ? Non. »
Jeanne-Claude :  « Votre mère avait-elle estimé ce que vous lui couteriez ! »
La salle rit.


Ben voyons !!! Ils ne manquent pas de culot, le couple d’artiste! même si le contribuable ne paiera pas , je rappelle que ça coute toujours à quelqu’un ou à quelques uns ! Même si ce sont des mécènes industriels, c’est toujours de l’argent qui ne sera pas donné aux salariés ! Même si c’est le produit des ventes des tableaux de Christo (car c’est lui qui dessine) c’est aussi lorsque les pièces sont vendus dans l’espace public pour les collections publiques comme dans nos chers musées d’art contemporain, donc de l’argent du contribuable et en plus à travers le monde entier y compris bien sûr la France qui a acheté les œuvres de Christo.


Dans le documentaire, les Christo discutent avec Gordon Davis, chef du département des parcs, puisque le projet est à central Park et qu’il faut l’autorisation de son administration.  La question de la somme d’argent (4 à 5 millions de millions de dollars) revient sur la table. Réponse de Jeanne-Claude :  « C’est ça ! Ou m’offrir des diamants, rien d’autre ! » Ben voyons !!!!


Lors d’une autre rencontre avec les Christo, Gordon Davis et Martin Segal du Lincoln Center, voici la réponse de Martin Segal qui tourne autour de la même question au sujet de cette grosse somme d’argent pour une exposition temporaire de deux semaines:
« Qu’il s’agisse ou non de vos fonds personnels, les gens ont une opinion sur l’utilisation de l’argent. La vraie question c’est le sens de cette dépense. » Je rajoute : « merci Monsieur martin Segal.

En France, dans l’institution culturelle et artistique, l’opacité de la gestion de l’art contemporain a permis d’écarter les artistes récalcitrants comme moi-même mais aussi les contribuables français, une opacité et un voile où les élus ont été partie prenante afin que l’électeur ne puisse se poser les véritables questions : «  celles liées au sens de toute dépense et des achats de ces œuvres d’art dont les prix sont surdimensionnés car truqués sur la marché international de l’art contemporain.

Je rappelle que les victimes de cette folie en France qui dure depuis 25 ans, c'est-à-dire depuis le premier boum en 1984 dans l’art contemporain sont les ¾ des artistes français au RMI Rsa aujourd’hui. Ces artistes, eux ont l’obligation face au CLI, pôle emploi, CAF ou conseil général pour pouvoir justifier de cette aide ou d’autres d’aides ponctuelles pour payer leurs factures de se justifier du contenu de leurs dépenses et du sens de leur dépenses. En 2009, en France, il est scandaleux que des élus et haut fonctionnaires se comportent comme une caste de privilégiés, comme dans les réponses de Jeanne-Claude sans avoir à rendre des comptes sur le sens de tous ces achats d'oeuvres d'art payées des fortunes et de ses dépenses en envoyant des milliers d’artistes vivant en France au chaos et à la rue, pourtant porteur non pas de plus value juteuse et véreuse mais de la créativité nécessaire à toute culture.

" Un pays aveugle de sa propre poésie est un pays condamné irrémédiablement aux ténèbres " Lili-oto







Repost 0
Published by escroquerie et magouille dans l'art - dans biennale de Lyon
commenter cet article
29 novembre 2009 7 29 /11 /novembre /2009 19:08
la Bac Out a laissé un long commentaire sur l'art contemporain et la corruption, l'escroquerie, trafic, fraude, extorsion, cote artificielle, fausse valeur, délit et vol en relation avec le documentaire de Ben lewis diffusé sur arte et redifusé lundi. Ce commentaire a été censuré sur cet article : "Vous avez soixante nouveaux messages... " du 21 11 2009.

Je ne suis pas surpris de ce genre de censure avec des soi-disant critiques d'art qui oublient de parler des réalités de ce faux label "art contemporain" inventé de toute pièce et de toutes ces magouilles spéculatives véreuses du marché international de l'art contemporain. Que ça se passe sur Libération ne nous étonne pas non plus! Des années de mensonges et de compromis avec le lobby institutionnel et le marché véreux d'art contemporain sans parler du silence total du journal Libération sur l'exclusion des artistes vivant en France des expositions publiques et surtout des artistes de gauche qui se battent contre le marché unique globaliste et mondialiste ultra libéral et ses magouilles pour paupériser et précariser les populations dans le monde y compris en France... C'est grâce à ce genre de confusion politique stratégique libérale depuis les années 80 qui a envahi la presse soit disant de gauche que nous nous sommes retrouvés avec un Sarkozy au pouvoir en france... Sans oublié que le Libération Lyon ne sait pas prononcé contre la venue d'un commissaire d'exposition chinois à cette biennale qui revient à remettre tout simplement à la junte militaire chinoise qui dirige le pays d'une main de fer une palme d'or, quelle honte!!! Quelle honte de voir patrons français délocalisateurs en Chine totalitaire,  patrons responsables du chômage en France , institutions publiques culturelles et journaux main dans la main pour aller cirer les bottes de ce pouvoir totalitaire. C'est vraiment la gerbe!!!!

Pourquoi en France autant d’artistes au Rsa, pauvres et exclus des expositions par les institutions françaises, musées, centres d’art, Frac, Drac ? Pourquoi cette mode d'exposition d’artistes chinois en France et sur toute la planète? Pourquoi cette opacité scandaleuse dans la gestion de l'art contemporain en France et dans ses institutions culturelles ou artistiques, la non diffusion de la liste des membres de la commission technique (commission d'achat des oeuvres) dans les Frac région ? La fabrication de fausse cote d'artistes, ventes aux enchères truquées dans la sphère de l'art contemporain soutenue par des expositions publiques en France et dans cette bulle spéculative financière internationale si chérie par le lobby dirigeant l'institution et une bulle chérie par les politiques (Ségolène Royale présidente de la région Poitou-Charentes a été présidente du Frac Poitou-Charentes, Française Cartron vice-présidente de la Région Aquitaine à la culture a été présidente du Frac Aquitaine, etc...) et une bulle chérie par des journaux, quotidiens, mensuels ou revues d'art vivant du fruit de sa pub...

La réponse est simple, tout sauf complexe ! Il suffit de voir ou revoir le documentaire de Ben Lewis « l’art s’explose » sur Arte rediffusé le 30 novembre 2009 à 9h55 et vous allez vite comprendre. Comprendre Quoi ? En premier pourquoi les artistes américains sont les plus représentés dans les collections publiques d’artistes contemporains en France. Des artistes montrés, remontrés dans les expositions publiques dans les musées d’art contemporain, dans les grandes expositions françaises, artistes américains achetés dans les Frac ou au Cnap. L’argent du contribuable a valsé sérieusement dans notre pays pour soutenir des magouilles énormes dans la bulle internationale du marché de l’art contemporain. Vous verrez dans ce documentaire comment on monte artificiellement la cote d’artistes en vue à grand coup de millions de dollars avec des ententes entre marchands, galeristes, salle de vente et parfois les artistes eux-mêmes tout en faisant gonfler les prix d’artistes mineurs ou encore peu connus afin que toute la bulle spéculative profite ces profits juteux et véreux, l’art de l’escroquerie ! Le seul problème est que le contribuable français a payé à prix fort l’achat d’œuvres d’art pour les musées ou collections publiques à des prix véreux fruit d’entente illicites ou délits d’initiés, magouilles, pratiques hors-la-loi, fausses enchères, ventes arrangées et maquillées, illégales, qui à la bourse les auraient envoyées tout droit en prison depuis longtemps. Ce documentaire explique les magouilles spéculatives et mafieuses de l’art contemporain et le rôle exact des institutions en France qui sont partie prenante dans cette bulle financière de l’art contemporain. Voilà pourquoi depuis 1984 en France, une véritable politique artistique d’exclusion d’artistes français dans les achats des institutions françaises, dans les expositions françaises, car les institutions culturelles et artistiques françaises avaient d’autres objectifs que de soutenir la création contemporaine française et ses artistes. En France le public n’est que pigeon comme les artistes, les expositions n’étaient que programmer pour soutenir des surenchères véreuses, malhonnêtes, fabriquées de toute pièce dans cette bulle internationale. Une spéculation friponne que l’on retrouve aujourd’hui en Chine et qui explique cette mode en France d’exposer des artistes chinois à toutes les sauces. Voilà pourquoi la France est championne du monde pour son nombre d’institutions dirigées par un véritable lobby institutionnel qui a trempé dans tous ces montages financiers scandaleux et quelle est aussi championne du monde d’artistes en France exclus des espaces de diffusion et qui ne trouvent pas de lieu pour exposer. Ce documentaire donne raison à la biennale Out online contre la biennale de Lyon ainsi qu’à Madame Raymonde MOULIN, sociologue, spécialiste des relations entre art et économie, fondatrice du centre de sociologie des arts au CNRS : “Le marché de l’art est à part. Ce qui est délit ailleurs est valorisé ici : par exemple, plus on est initié, plus on est reconnu et écouté. Ailleurs, c’est un délit que d’être initié !”, et je me permets de rajouter : “à la bourse, avec de tels délits d’initié, on va tout droit en prison ! ” Que faire ? Demander tout simplement que l’on ouvre des enquêtes judicaires avec des juges d’instructions sur les Frac, Drac, musées d’art contemporain, Cnap, voir sur la délégation aux arts plastiques au ministère de la culture. Si les artistes ont leur mot à dire, ils ne sont pas les seuls, les associations de défense des contribuables en France peuvent aussi demander des comptes ainsi que tous ceux qui s’intéressent de près à l’utilisation de l’argent de l’état et des collectivités. Nous avions raison sur ce blog d’expliquer que l’exclusion des artistes français avaient été froidement programmé par ce lobby institutionnel depuis 25 ans avec la complicité d’élus de droite et de gauche. Combien de suicides d’artistes talentueux en France car il n’avait aucun débouché ? Combien d’artistes ont plongé dans l’alcool, la drogue car leur talent était méprisé, écrasé par le dédain de quelques fonctionnaires français véreux, marchands et galeristes français louches, torves, comprenez-vous, le lobby institutionnel avait autre chose à s’occuper que de ces artistes doués, chevronnés, géniaux vivant en France, dans la bulle financière, il y avait tout ce beau monde à l’affut de profits juteux voir volé à courtiser. Aujourd’hui, car la justice ne mets pas son nez dans toutes ces institutions, les pressions sur les artistes français continues avec les Conseils Généraux qui sur instructions des élus aussi bien de gauche que de droite impulsent les CLI (commission locale d’insertion) à les rendre coupables d’être au Rmi ou au Rsa, coupables d’être de mauvais artistes car ils ne vendent pas, coupables tout simplement d’être des artistes, des fainéants, des incapables. On retrouve toutes les bases politiques de ce qui a fait la culture et le populisme fasciste, pétainiste. Cette pression scandaleuse, cet harcèlement au quotidien n’a qu’un objectif ; protéger les institutions culturelles, les élus qui sont présents dans les commissions techniques (commission d’achat des œuvres) par exemple des Frac et accentuer cette concurrence déloyale d’artistes subventionnés et protéger par les institutions qui sont partie prenante dans tout ce trafic spéculatif international véreux et mafieux qui ruine les finance de la culture en France et détruire, éradiquer, anéantir, assassiner littéralement les artistes qui refusent cette donne malhonnête et les magouilles qu’elles impliquent. La France est entrain d’écrire sa sale histoire comme en 1942, où des gens sans vergognes maltraitent les artistes comme une grosse partie de la population la plus fragile et la plus précaire. Les pouvoirs culturelles, économiques, politiques sont dans la main de voyous, d’escrocs, de pillards, de malfaiteurs qui n’ont qu’un seul objectif : nous piller jusqu’au dernier sou comme l’on toujours été les fascistes.



Repost 0
Published by réponse au journal libération - dans biennale de Lyon
commenter cet article
22 novembre 2009 7 22 /11 /novembre /2009 15:56
Cher Ben Lewis,

Je suis désolé pour mon anglais, désolé ... Je suis artiste français, fondateur du mouvement artistique de la Nouvelle relativité. Je lutte contre ce système financier spéculatif de l'art contemporain qui tue la créativité contemporaine dans le monde. Je publie article après article sur internet pour le peuple français pour qu'il voit votre excellent documentaire. Je dis: «La France est championne du monde du nombre d'institutions artistiques (musées d'art contemporain, biennale) et je dis la France est le champion du monde d'artistes exclus qui ne trouvent pas de places pour exposer leurs œuvres. Pourquoi? Parce que toutes ces expositions institutionnels d'art ne sont que pour la spéculation financière (délit d'initié) avec l'argent du citoyen français. Nous voulons que les musées d'art contemporain s'arrête immédiatement. Nous voulons des espaces de diffusion de la créativité contemporaine, (EDCC ou SDCC en français ou en anglais), une maison dirigée par des artistes tels que la danse, la musique, le théâtre. Nous disons stop! Les artistes en France vivent dans la précarité et la pauvreté, alors que l'institution française consacre beaucoup d'argent pour cette mafia internationale de l'art. Les artistes en Europe devraient unir leurs efforts pour une cause juste, une juste cause à défendre avec l'espoir d'aller de l'avant! Vous avez fait un super boulot, tu es un bon journaliste, merci de nous aider, aider les artistes européens qui veulent que les choses changent dans les arts visuels dans le monde. La création artistique est un monde merveilleux, est un nuage interstellaire, est une nébuleuse de la vie et la création artistique aime le public. La création artistique n'aime pas la mafia financière soutenue par des institutions culturelles et l'argent de la Communauté européenne et des États membres de l'Union européenne. Lili-oto, artiste


Dear Ben Lewis,

I'm sorry for my English, sorry... I am French Artist, founder of the artistic movement of the New Relativity. I struggle against this speculative financial system in contemporary art that kills in the contemporary creativity in the world. I publish article after article on internet for the French people see your excellent documentary. I say: "France is the world champion in the number of art institutions (museums contemporary art, biennial) and I say France is the world champion of many artists excluded who do not find places to exhibit their artworks. Why? because all these institutional art exhibitions are only for financial speculation (Insider trading) with the money from French citizens. We want the museums of contemporary art stops immediately. We want spaces dissemination of contemporary creativity, (EDCC in french or SDCC in english) ), a home directed by artists such as dance, music, theater. We say stop ! Artists in France live in the precari and poverty, while the French institution spends much money for the art international mafia. artists in Europe should unite their efforts for the just cause, a just cause to defend and the hope of moving forward ! You did a great job, you're a good journalist, help us, help european artists who want things to change in the visual arts in the world. Artistic creation is a wonderful world, is a interstellar cloud, is a nebula of life and artistic creation loves the public. Artistic creation don't loves the financial mafia supported by institutions and money from the European Community, european culture and all the member states of the European Union. Lili-oto, artist.

vous pouvez voir ce documentaire sur Arte tv :
lien : http://plus7.arte.tv/fr/1697660,CmC=2940248,scheduleId=2906942.html

Rediffusions sur Arte :
le lundi 30.novembre.2009 à 09:55
et le lundi 07.décembre.2009 à 03:00
Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 10:35
Ce documentaire explique les magouilles spéculatives et mafieuse de l'art contemporain et le rôle exact des institutions en France où le public ciblé n’est que pigeon : les musées, où comme la biennale de Lyon qui se vante de son markéting sont partie prenante de toute cette spéculation véreuse et explique pourquoi la France championne du monde pour son nombre d'institutions dirigées par un véritable lobby est championne du monde d'artistes en France exclus des espaces de diffusion et ne trouvent pas de lieu pour exposer... Il est évident que cette biennale de Lyon avec son commissaire chinois Hou Hanru choisi par Thierry Raspail n'est pas un hasard avec la spéculation actuelle sur l'art chinois et la volonté de préfabriqué une bulle financière internationale sur l'art contemporain. Il faut une enquête judiciaire pour démêler cet imbroglio financier mafieux internationale, la véritable fonction de ces institutions française dans ce marché véreux et répondre à cette présence excessive d’artistes américains dans les collections publiques françaises.  Ce documentaire donne raison à l’artiste français Lili-oto et la biennale Out online ainsi qu’à Madame Raymonde MOULIN, sociologue, spécialiste des relations entre art et économie, fondatrice du centre de sociologie des arts au CNRS : "Le marché de l’art est à part. Ce qui est délit ailleurs est valorisé ici : par exemple, plus on est initié, plus on est reconnu et écouté. Ailleurs, c’est un délit que d’être initié !", et je me permets de rajouter : "à la bourse, avec de tels délits d’initié, on va tout droit en prison ! "


à rediffuser à heure de grande écoute pour que les français comprennent la fabrication des bulles financières et que ce documentaire explique que les trés trés riches savaient que la crise arrivait et qu'ils avaient vendus tout leurs actifs et se retrouvant à la têtes d'énormes liquidités en millions et millions de dollars.


Clik sur le document pour le lire :





Ce documentaire doit être rediffusé à heure de grande écoute pour que les français comprennent la fabrication des bulles financières et que ce documentaire explique que les trés trés riches savaient que la crise arrivait et qu'ils avaient vendus tout leurs actifs se retrouvant à la têtes d'énormes liquidités en millions et millions de dollars. Alors pourquoi Monsieur Sarkozy et son gouvernement disent eux qu'ils ne savaient pas.

télécharger ET LISEZ le texte de 35 pages sur la véritable dfinition de la'rt contemporain, ce texte explique l'histoire des instituions, délits d'initié, conflits d'intérêts, le véritable sens de globalisme et mondialisme dont le seul objectif est la recherche de proget est le recherche de profits juteux, véreux et mafieux et non de mondialisation et de globalisation comme on veut nous le faire croire...


biennale-lyon.pdf biennale-lyon.pdf






lien du magazine Mag 2 Lyon : http://www.mag2lyon.com/



Repost 0
Published by biennale lyon art culture - dans biennale de Lyon
commenter cet article

Présentation Biennale Lyon Out

  • : la biennale de Lyon
  • la biennale de Lyon
  • : La biennale de Lyon d'art contemporain 2015 bac out est une biennale dissidente d'artistes qui contestent la politique culturelle affairiste de Gérard Collomb et Thierry Raspail
  • Contact

BIENNALE DE LYON 2011

 ILS NOUS VOLENT NOS DROITS DE PAROLE, NOTRE DROIT D'EXPRESSION CULTURELLE SELON NOS PROPRES PRATIQUES et MODES D'EXPRESSIONS :

  APPARATCHIK
COMMISSAIRE D'EXPOS
CURATEUR
CONSERVATEUR
CRITIQUE
SPECULATEUR
MARCHANDS VEREUX
LES PETITS CHEFS DE
L'ART CONTEMPORAIN 2013

ci-dessous le 1er communiqué de la
BAC OUT 2009
biennale-lyon.pdf biennale-lyon.pdf

LINK BIENNALE IN ENGLISH

Lyon Biennial of Contemporary Art Out  ART AND LYON BIENNALE 2009

PRESSE bIENNALE out /Clik sur le document pour le lire :


notre biennale de Lyon

lyon art biennale

Biennale De Lyon 2011 Et 2009